Conduite de projet : le rôle de l’humain…

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la principale source d’échec d’un projet à forte dimension technologique est une faillite humaine :

  • multiplicité-complication-opacité des circuits de décision,
  • erreurs de management,
  • défauts d’écoute des développeurs-techniciens,
  • absences d’appropriation par les utilisateurs

 

…contribuent à transformer un projet ambitieux en un échec, où ni les objectifs techniques, ni le taux d’acceptation par les utilisateurs finaux ne sont atteints, à la grande frustration de l’ensemble des acteurs.

 

Maintenant que tout cela est dit, comment manager-impliquer-motiver, en bref, comment réussir une conduite de projet du point de vue de l’humain ?

 

Quelques idées de base qu’il faut adresser :

 

Identifications des individus-clé : il est fondamental de connaitre la position de tous les acteurs de l’écosystème du projet afin d’anticiper leurs attitudes et leurs attentes.

  • Décideur
  • Sponsor
  • Problèmes politiques en interne ?
  • Bloqueur
  • Promoteur
  • Utilisateur
  • Bénéficiaire

Affectation des responsabilités

  • Qui est le Chef de projet (compétences tech & managériales, accès au sponsor)
  • Présence d’un sponsor clair et reconnu
  • Circuit de décision clair et fixé en amont du projet

Les équipes supportent les projets auxquels elles participent…

  • L’utilisateur final doit être représenté dans l’équipe projet
  • Il faut mettre en place des évolutions positives en amont du projet (cookies à donner aux utilisateurs « early adopter » pour les valoriser et donner le sentiment que le produit évolue)

Communication dans les deux sens : les processus de communication doivent être formalisés (nous ne sommes plus dans le brain-storming pré-projet).

  • Quel canal ?
  • Quelle forme ?
  • Quelle liberté ?
  • Une communication permanente…

Composition de l’équipe (compétences, services d’origine)

  • Existence d’une équipe métissée et complémentaire
  • Cohésion et cohérence de vision de l’équipe
  • Existence d’experts et de conseils qualifiés extérieurs à l’équipe mais impliqués dans le projet

 

Tous ces points ne feront naturellement pas la réussite du projet mais les négliger conduira à l’échec…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.